Navigation – Plan du site

Texte intégral

1L’émergence de la culture populaire dans les pays hispano-américains, vers la fin du XIXe siècle et surtout à partir du XXe, coïncide avec une série de processus politiques, sociaux et culturels. En effet, la modernisation de l’État conduite par les élites blanches et inspirée des modèles occidentaux, pose le problème du rapport avec l’ensemble du corps social et  des grandes majorités écartées de l’exercice du pouvoir : Indiens, Noirs, immigrés. Les élites commencent alors à revendiquer les traditions nationales et le monde rural comme miroir de l’identité. Ce phénomène se voit accentué par la célébration du Centenaire de l’Indépendance en 1910. Les modèles culturels et populaires récupérés par la classe dirigeante entrent alors en conflit avec les modèles canoniques en provenance d’Europe et des Etats-Unis.

2L’amélioration du niveau de vie au cours du XXe siècle a augmenté la demande culturelle de la part des couches populaires et encouragé l’apparition des industries culturelles. Les médias ont joué un rôle prépondérant dans la massification. Or, les secteurs populaires, loin de se cantonner à un regard contemplatif et complaisant, ont réactivé leurs anciens moyens d’expression et les ont confrontés à ceux proposés par la culture savante. La globalisation et la circulation de biens culturels n’ont fait qu’accélérer ce processus au cours des dernières décennies.

3Ce premier numéro d’Amerika réunit essentiellement les travaux présentés lors de la journée internationale d’étude « La culture populaire et ses représentations esthétiques », célébrée à l’Université de Rennes 2 en 2008. Cette journée a été organisée par le laboratoire LIRA/ERIMIT associé à l’Institut des Amériques de Rennes.

4La problématique de réflexion se concentre sur les définitions de culture populaire (culture savante, culture populaire, industrie culturelle, globalisation, médias), et ses formes de production de sens, à travers plusieurs manifestations esthétiques : musique, littérature policière, graffitis, murgas, etc. Les rapports entre modèles canoniques et transgressions, la création de codes esthétiques propres à la réalité hispano-américaine, les canaux de diffusion de la culture populaire, ont, entre autres, retenu l’attention des auteurs de ces articles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nestor Ponce, « Éditorial », Amerika [En ligne], 1 | 2010, mis en ligne le 25 février 2010, consulté le 28 juillet 2017. URL : http://amerika.revues.org/797

Haut de page

Auteur

Nestor Ponce

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo ERIMIT - Equipe de recherche interlangues : mémoire, identités, territoires
  • Les cahiers de Revues.org