Navigation – Plan du site

Editorial

Andrés Castro Roldán, Claire Sourp et Néstor Ponce

Texte intégral

Parler de la Mort est avant tout parler de l'angoisse qu'elle engendre, des attitudes qu'elle suscite et des espaces réels ou mentaux que les vivants créent pour la saisir, la fuir, la conjurer, la combattre, la rendre complice ou même la désirer. C'est aussi parler d'un universel humain qui la met en scène et que la tradition répercute dans la religion, l'art et l'être social de toute communauté. Pourtant certaines sociétés contemporaines ont, à bien des égards, modifié profondément ce rapport traditionnel et collectif à la Mort et aux défunts. Dans ce sens la Mort a tendance à disparaître pour laisser la place au mort. Désormais, comme l'exprime Louis Vincent Thomas, seuls n'existent que le mourant ou le cadavre et par extension, tout ce qui tue ou qui est tué. La Mort est clinique, signée par les techniques de destruction, elle est vécue comme obscène et scandaleuse, elle se dissout dans la démesure et la violence ou dans le refus de l'intégrer au social. Ou alors elle disparaît dans sa concrétion pour devenir abstraction.

Comment alors parler de la Mort et du mort dans le contexte précis des Amériques ? Quelle est leur spécificité par rapport à l'héritage européen ? Ce numéro s’intéresse à la diversité des pratiques et des imaginaires déployés par les sociétés du continent américain autour de la Mort, depuis les traditions ancestrales des populations indigènes ou celles d’origine européenne et africaine enracinées à l'époque coloniale, en passant par leurs survivances, leurs réactualisations contemporaines et jusqu'à leur négation dans des contextes d'extrême violence où la mort devient terreur, prend la forme du grotesque ou du carnavalesque tragique.

Ce numéro thématique –articulé en trois parties qui analysent les relations entre mort et littérature, mort et société et morts et arts visuels- est complété par des articles de la rubrique « Mélanges ». Nous retrouvons dans ce dossier des analyses très variées : sur la frontière indigène en Argentine, sur l’œuvre de l’écrivain argentin Leopoldo Marechal –quelque peu oublié ces dernières années par la critique-, sur les églises évangéliques, sur Julio Cortázar et Libertad Demitrópulos.

Nous vous invitons également à découvrir nos rubriques « Opinion/Varia » et « Comptes-rendus », qui traitent de l’actualité des Amériques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Andrés Castro Roldán, Claire Sourp et Néstor Ponce, « Editorial », Amerika [En ligne], 12 | 2015, mis en ligne le 24 juillet 2015, consulté le 23 mars 2017. URL : http://amerika.revues.org/6578

Haut de page

Auteurs

Andrés Castro Roldán

Articles du même auteur

Claire Sourp

Articles du même auteur

Néstor Ponce

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo ERIMIT - Equipe de recherche interlangues : mémoire, identités, territoires
  • Les cahiers de Revues.org